« Je est un autre » disent poètes et psychanalystes. Sur la Toile nombre de sites nous le confirment quotidiennement. Allant sur ma messagerie je lis : « Connectez-vous », puis « Mon identifiant : ... », puis « Mon mot de passe : ... », puis « Mon espace », « Bonjour Francion », puis « Je donne mon avis... ».

    Je ne sais plus très bien si c'est moi qui ne sait plus très bien si... (etc., etc.). Je ne suis pas Devos. ai-je (?) envie de dire au système. Mais je (?) crains qu'il ne réponde « Alors tu es Raymond ».

    Cele inciterait à plaindre les petits enfants qui subissent stoïquement les incohérences du langage destructuré des adultes.